jeudi 3 janvier 2013

Bouquiner tranquille...



Sous la forme d'un journal nous promenant de gentilles digressions en beaux portraits de scientifiques, Cédric Villani nous raconte la genèse du théorème qui lui a permis de recevoir la prestigieuse médaille Fields. Évidemment, on ne comprend rien aux énoncés mathématiques (moi en tout cas je n'y comprends rien !), mais tous les symboles, qui racontent finalement l'organisation de notre monde, acquièrent une dimension toute poétique. J'ai trouvé que c'était une chance de pouvoir côtoyer d'un peu près ces très grands esprits de notre époque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire