vendredi 23 août 2013

Deutscher Soldatenfriedhof Mont-de-Huisnes

Le cimetière militaire allemand de Mont-de-Huisnes se situe sur une colline à un kilomètre du petit village de Huisnes-sur-Mer, tout près du Mont Saint Michel.
 


 
Inauguré le 14 septembre 1963, ce cimetière est le seul mausolée allemand de France.
11 956 morts de la deuxième guerre mondiale y sont inhumés, dont 11 887 soldats allemands. Les dépouilles proviennent du Morbihan, d'Ille-et-Vilaine, de la Mayenne, de Sarthe, du Loir-et-Cher, d'Indre-et-Loire, de la Vienne, d'Indre et des îles anglo-normandes, Guernsey, Jersey Alderney et Sark.
 
 
 
 
Le mausolée est un bâtiment circulaire d'environ 47 mètres de diamètre, composé de deux étages. Une galerie ouverte donnant sur l'intérieur est aménagée au rez-de-chaussée comme au premier.
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
Chaque niveau comporte 34 cryptes renfermant chacune les restes de 180 morts. Leurs noms, lorsqu'ils sont connus, sont inscrits sur une plaque de bronze.
 
 
 
 
Il émane de ce cimetière un sentiment de retenue, de réserve pudique sans doute propre aux vaincus. Ici la douleur se cache dans de sombres petites cryptes et on a le sentiment que les larmes sont comme mêlées de honte.
 
"Une victime parmi 11 956.
En février 1945, Edmund Baton, originaire de Lauterbach (Sarre) fut évacué, à l'approche de la ligne de front, à Bad-Reichenhall avec d'autres élèves de son lycée. A l'insu de sa famille, il repartit chez lui en compagnie d'un camarade de classe. Ils arrivèrent à Ludwigsburg, près de Stuttgart où ils durent se cacher pendant huit jours, à cause des violents combats qui y avaient lieu. Edmund réussit à persuader des soldats américains de les emmener à Strasbourg, de l'autre côté du Rhin. Là, ils voulurent prendre le train pour rentrer chez eux mais ils furent arrêtés sur le chemin qui les menait à la gare (probablement par des français ou la police militaire américaine.) Ils furent conduits à Poitiers après avoir traversé toute la France. C'est dans le camp d'internement de Poitiers que Edmund Baton, alors âgé d'à peine 14 ans, mourut de faim le 14 juillet 1945.
Sa tombe se trouve dans la crypte 59, au caveau 90." 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire