vendredi 23 août 2013

La Pointe du Hoc

 
Tout comme Omaha Beach, la Pointe du Hoc est un site naturel de toute beauté. Du haut de la falaise abrupte qui atteint jusqu'à 35 mètres à certains endroits, la vue sur la Manche est assez époustouflante pour justifier à elle seule la visite.
 
 
 
 




 
 
Mais la Pointe du Hoc est aussi associée à un épisode particulièrement impressionnant du débarquement allié en Normandie.
Les Allemands y avaient en effet installé une puissance batterie de canons, à même de menacer les plages d'Utah et d'Omaha. Le site devait donc être neutralisé, mais la pointe était réputée imprenable au vu des difficultés liées au relief.
La mission fut confiée à un Texan, le colonel James E. Rudder, qui lança l'attaque le 6 juin 1944. Les commandos de Rangers D2RN E2RN et F2RN du 116ème d'infanterie escaladèrent  la falaise armés de lance-grappins, d'échelles emboîtables et de cordes à nœuds. Cette ascension fut incroyablement difficile comme on peut l'imaginer. Les cordages ayant été alourdis par l'eau de mer, les lance-grappins par exemple montèrent moins haut que ce qui était escompté.
Le 7 juin, le poste de de direction de tir était dégagé au lance-flammes et les Américains étaient maîtres des lieux. Ils découvrirent que suite aux bombardements d'avril 1944, les Allemands avaient retiré les canons de la Pointe du Hoc pour les mettre à l'abri à quelques centaines de mètres de là...
Cette opération hors norme reste aujourd'hui encore un modèle du genre, enseigné dans les écoles militaires.
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 



 
 
 
 
 
Concession à perpétuité de la France au profit des États-Unis, le site est resté en grande partie intact, tout du moins tel qu'il était après juin 1944.
Les cratères dus aux nombreux bombardements sont encore très nettement visibles.
 
 
 
 
 
 
 
De nombreux bunkers sont également très bien conservés.
 
 
 
 
 
 

 
 

Et en étant prudent, il est possible de s'aventurer dans quelques blockhaus (ce qui est tout de même un peu effrayant...)
 
 



 
 
 
 
La Pointe du Hoc, 1944.
Bannière étoilée et prisonniers allemands.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire