dimanche 18 août 2013

Un amour de Dino Buzzati

Un amour
 
Dino Buzzati, 1963.
 
 
 
Buzzati s'attaque avec ce roman au mythe de la femme vénéneuse qui provoque la chute d'un homme rangé, bien établi ou tout du moins promis à un avenir tranquille.
 
Dans la lignée du Carmen de Mérimée ou du Nana de Zola, que l'auteur cite d'ailleurs, il nous décrit de manière un peu morne la descente aux enfers d'un quinquagénaire milanais, jouet d'une jeune prostituée prénommée Laïde, gamine finalement assez vulgaire, pas même franchement belle, mais qui le fascine totalement.
 
"Il avait bien des fois entendu parler d'hommes ruinés, personnages de roman, êtres incroyables pour le solide bourgeois qu'il était. Il se souvenait du comte Muffat réduit à la fange et à la misère par Nana." p. 268.

Malheureusement, Buzzati n'apporte en la matière rien de bien nouveau: son héroïne est sans épaisseur, son évocation de Milan transparente et son roman finalement plus verbeux que passionnel.
Retournons bien plutôt vers les nouvelles de Buzzati et vers son excellent roman pour la jeunesse, La fameuse invasion de la Sicile par les ours.
 
Et dans une thématique analogue, je vous conseille chaudement Un amour insensé, un très bon roman qui met en scène une femme-enfant manipulatrice en quête d'Occident dans la société japonaise un peu désuète des années 1920.
 

Carmen
Prosper Mérimée, 1845.
 
Nana
Emile Zola, 1880.

 Un amour insensé
Junichirô Tanizaki, 1924.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire