mercredi 25 septembre 2013

Humanité post Prométhée

Voix intérieure.

Le soleil est froid. J'ai peur. Le feu dérobé n'y change rien, j'ai peur, j'ai peur et j'ai froid. Je cherche les hommes, je ne les trouve pas. J'entends leurs bruits, leurs pas, leur souffle aussi parfois. Je vois leur silhouette, à peine leur visage, jamais leurs yeux. Je n'ose pas chercher. J'ai peur. Les dieux m'écrasent, les hommes m'ignorent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire