jeudi 8 mai 2014

Le 8 mai

Le Déserteur

Boris Vian a écrit cette chanson en 1954, à la fin de la guerre d'Indochine.
Cette chanson sortira, de fait, en pleine guerre d'Algérie, qui commence en 1954. C'est Mouloudji qui, le premier, interprétera Le Déserteur, en mai 1954. Mais préalablement, Mouloudji avait demandé à Boris Vian de remplacer les deux derniers vers: "Que je tiendrai une arme et que je sais tirer", par: "Que je n'aurai pas d'arme et qu'ils pourront tirer". Mouloudji souhaitait donner un caractère pacifiste à la chanson. Malgré cela, sa diffusion fut interdite. La classe politique dénonça ce brûlot antimilitariste. L'interdiction ne fut levée qu'en 1962, après la fin de la guerre d'Algérie. Elle fut reprise largement dans le monde, notamment par Joan Baez dans les années 1970 pendant la guerre du Viêt Nam. A Montluçon, une directrice d'école fut suspendue à vie de toute direction d'école pour avoir, le 8 mai 1999, fait chanter à ses élèves Le Déserteur à l'occasion de la commémoration du 8 mai 1945.

in Informations Ouvrières N°261,
Semaine du 25 au 31 juillet 2013.


Voici la chanson interprétée avec brio par Serge Reggiani, précédée par le poème d'Arthur Rimbaud, Le dormeur du Val.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire