mardi 22 juillet 2014

Le château de Miolans



Miolans est un hameau de Saint Pierre d'Albigny, un lieu tout à fait charmant avec de belles maisons savoyardes.
On aperçoit de loin son château, qu'il est possible de visiter.








"Le château de Miolans, classé Monument historique depuis 1944, est situé à 550 m d'altitude sur un escarpement rocheux qui domine la Combe de Savoie.
Le noyau initial du château se trouve à l'emplacement de la tour Saint Pierre, donjon primitif construit par les seigneurs de Miolans dès le XIIème siècle. A la fin du XIVème siècle, l'agrandissement du château entrepris par Jean de Miolans et son adaptation aux progrès de l'artillerie réalisée sous Anthelme IV (XVème siècle) consacrent la puissance et l'autonomie de cette famille implantée non seulement en Savoie mais aussi en Dauphiné et en Viennois. Après l'extinction de la dynastie en 1523, le château est cédé au duc Charles III de Savoie mais il s'avère militairement dépassé. Transformé en prison d'Etat de 1564 à 1792, la forteresse compta le marquis de Sade parmi ses plus célèbres prisonniers. La famille Guiter, propriétaire du monument depuis 1869, a entrepris sa restauration et l'ouvre aujourd'hui au public."




"La construction du châtelet d'entrée date du début du XVIème siècle. Cet édifice de défense avancée assure le contrôle de l'accès nord, après le pont de pierre jeté sur le premier fossé creusé dans le roc. Il se compose d'une barbacane dotée de nombreuses meurtrière, d'une tour en U, couronnée par un parapet crénelé défendant le fossé, d'une tour-porte fermée par deux portes fortifiées, renforcée au moyen d'un assommoir et d'une herse et enfin d'une galerie couverte offrant un accès direct et protégé à la haute-cour."








"La première enceinte a sans doute été édifiée à la même période que le châtelet d'entrée pour protéger l'accès à la basse-cour. La rampe d'accès était autrefois fermée à mi-chemin par une porte fortifiée à pont-levis, située à l'endroit où elle se rétrécit. Plus haut, elle vient buter contre la tour d'artillerie de la Sauvegarde édifiée à la fin du XVème siècle et sur la porte monumentale qui défendaient l'accès à la basse-cour."




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire